L'équipe pour une startup

La fine équipe pour une super startup !

Parcourez la littérature sur les startups et vous lirez dans chaque ouvrage que l’équipe est le principal actif de la nouvelle entreprise. À défaut d’avoir d’autres actifs pertinents ou valorisables, cette affirmation est vraie et devrait être la base de toute réflexion de l’entrepreneur. Il nous est par contre impossible de définir l’équipe gagnante avec un certain degré de certitude. Personne ne le peut vraiment. Outre les questions de compatibilité, cet exercice est encore plus complexe quand on admet que plusieurs années peuvent s’écouler avant que les premières failles commencent à apparaitre dans une équipe au départ soudée. Cependant, comme souvent lorsque les analystes ne savent pas, et lorsqu’ils l’admettent, ils peuvent toujours sous-estimer la réalité. A cette fin, ils développent des modèles plus ou moins explicatifs mais toujours dignes d’intérêt.

Parfois la taille a son importance

Prenons l’exemple du modèle d’entreprenariat développé par Jeffrey Timmons. Selon cette théorie, l’équipe par sa taille et son action doit être en équilibre avec l’ampleur de l’opportunité et la quantité des ressources à disposition. Dit de façon différente, Timmons suggère une flexibilité de l’équipe car une équipe surdimensionnée pourrait autant nuire à l’entreprise qu’une équipe sous dimensionnée. Vu que cet équilibre doit se faire entre les ressources et l’opportunité, il n’est donc pas absurde de penser que ces variations se font en termes de personnel, d’heure ouvrée, de structure hiérarchique ou de compensation. La forme et la taille de l’équipe devraient donc pouvoir varier à chaque étape du développement mais aussi à chaque entrée ou sortie d’un concurrent notoire. D’un autre côté, la théorie de Timmons admet aussi que seule une bonne équipe peut détecter l’opportunité et en dégager les ressources ; après-tout, il s’agit d’un équilibre de trois forces.

Maintenant que la taille de l’équipe et sa vitesse de croissance ont été modélisé, la question de la bonne équipe reste encore à définir.

Les 5 compétences que vous devez retrouver dans votre startup

Si nous continuons avec le modèle de Timmons, on sait donc qu’une bonne équipe doit être très innovante dans le but de profiter de l’opportunité et efficace dans sa gestion des ressources externes et internes. Admettons donc qu’en toute logique, nous recherchons au moins une équipe avec des créatifs d’une part et des exécutants d’autre part. Ce qui de loin ressemble à n’importe quelle startup.

Du côté de l’investisseur qui se doit d’être plus pragmatique, on recherche toujours une équipe capable de gérer tous les aspects d’un projet. Il cherche un leader qui portera la vision et la transmettra, une personne qui connait le marché, une autre sachant vendre le produit.

Finalement, on rejoint cinq fonctions majeures que le pourvoyeur de fond cherchera forcement à retrouver peu importe les problématiques de dimensions. En effet, avec suffisamment de voies, rien ne l’empêche par exemple d’appointer un nouveau directeur s’il estime que cette fonction n’existe pas. Il va sans dire que les cinq fonctions décrites par la suite ne correspondent pas forcement à cinq individus. Encore une fois, ces fonctions sont supposées être indépendantes du dimensionnement de l’équipe. On cherchera donc :

Le visionnaire : Il est le leader de l’équipe et comme le nom l’indique, il est celui qui porte et transmet la vision à ces collègues. Il doit avoir un aperçu clair de l’opportunité et de l’écosystème dans lequel évolue l’entreprise. Selon Timmons, c’est aussi son rôle d’assembler l’équipe et de la pousser à l’excellence.

Le technicien : Il s’agit d’une personne maitrisant les tenants et les aboutissants de la technologie utilisée. Cela se traduit souvent par un diplôme qui y est relatif. Elle doit être au fait des plus récentes mises à jour et le cas échéant faire évoluer la technologie selon les ressources et l’opportunité. Bien sûr, ces points ne sont essentiels que si la technologie à une place prépondérante

Le marketer : cet individu doit être un expert du marché. Il connait les concurrents, les partenaires inévitables, les facteurs clés de succès et la façon de les mettre en accord avec les forces et faiblesses de l’entreprise.

Le vendeur : Les rôles de vendeur et de marketeur sont souvent confondus car ils sont tous les deux là pour s’assurer que les objectifs seront toujours tournés vers le marché. Nous distinguons tout de même le vendeur qui a plutôt une fonction de démarcheur et reste le premier intermédiaire du client. Le fait d’être en contact avec le client permet une vision plus microéconomique du marché.

Le back-office : ce poste regroupe les fonctions de support nécessaires tels que la planification financière ou la logistique si le volet distribution est présent dans le plan d’affaires.

Personne n’est irremplaçable

L’exemple le plus fameux serait Apple en 1976 avec Steve Jobs qui cumule les casquettes de visionnaire, de marketer et de vendeur couplé à Steve Wosniak qui joue le rôle du technicien. Tout le talent que l’on connait de Steve Jobs, n’empêcha pas son éviction décidée par le conseil d’administration de la société qu’il avait pourtant fondée. Gardons à l’esprit que pour un investisseur, l’équipe, principal actif de la startup, est avant tout faite des bonnes fonctions auxquelles sont assignées les bonnes personnes et non l’inverse. Si une aventure entrepreneuriale est avant tout une histoire humaine, l’investisseur veillera à ce que la pérennité de la startup ne soit pas en mise en danger par des individualités. Les personnalités fortes seront souvent recherchées pour diriger une startup. Ceci dit, beaucoup d’entrepreneurs confondent à tort personnalité avec esprit caractérielle et égo démesuré !

 

Timmons nous livre ainsi certaines clés nous permettant de juger de la qualité et complémentarité d’une équipe, et ce indépendamment du stade de développement ou de maturité de cette dernière. Cette grille de lecture a l’avantage d’être simple et autant utile aux entrepreneurs, qu’aux investisseurs.

L’equipe Bee Invested

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *