untitled-design

J’investis dans une Startup, quels sont les risques ?

Tout comme le trading en ligne a rendu accessible les marchés boursiers à tous, l’Equity Crowdfunding est en voie de démocratiser l’investissement direct dans les Startups. Cependant investir dans une société non cotée n’est pas sans risques. Bien connaitre ces risques vous permettra de faire sereinement vos premiers pas dans le monde autrefois élitiste du capital-investissement.

Le risque en capital

En investissant dans une Startup, vous détiendrez en contrepartie des actions de la dite start-up. La valeur de cette action est directement corrélée à la performance de la société. Donc si cette dernière fait faillite, l’investissement initial est perdu sans possibilité de recours. On dit souvent que sur 10 Startups , 5 font faillites au bout de 5 ans, 3 présentent une rentabilité classique et 2 un fort rendement. Statistiquement tout investisseur a donc une chance sur deux de tout perdre. Ce risque ne peut se réduire qu’en diversifiant son portefeuille, en ayant une démarche de bon père de famille. Ne pas mettre tout ses œufs dans un même panier est un adage qui va très bien à l’Equity Crowdfunding. Mieux vaut investir 2’000 CHF dans 10 Startups que 20’000 CHF dans un seul et unique projet et ce même si il vous paraît présenter d’excellentes perspectives de rentabilité.

Le risque de liquidité

Investir dans une Startup c’est investir dans une entité non cotée en bourse. Le fait qu’elle ne soit pas cotée sur un marché règlementé rend beaucoup plus difficile la revente de ses actions. Contrairement à votre compte de trading en ligne, il ne suffit pas de placer un ordre de vente pour qu’une action soit effectivement vendue. Cette difficulté à concilier l’offre et la demande fait que l’investisseur prend le risque de vendre au premier intéressé à un prix bien en deçà de la réelle valeur de l’action. En résumé il est possible que vous puissiez vendre rapidement mais cela se fera au détriment de la valeur réelle de l’action. Il est donc fortement conseillé d’avoir un horizon d’investissement d’au minimum 5 ans, avant d’envisager investir dans une Startup. Plus généralement nous conseillons d’investir uniquement de l’argent dont vous n’avez pas besoin dans un horizon à moyen terme.

Le risque de dilution

Concerne l’investissement dans une Startup dès sa création. En apportant 20’000 CHF sur un capital total de 100’000 CHF un investisseur sera officiellement propriétaire de 20% de la société. Le mieux que l’on puisse lui souhaiter est que la Startup se développe si rapidement qu’elle ait besoin d’un nouvel apport de capital pour accompagner sa croissance fulgurante.

Pour ses projets d’expansion la société a besoin d’effectuer un nouveau tour de financement de 1’000’000 CHF. La personne qui a donc investi et est propriétaire de 20% de la société devra contribuer à hauteur de 200’000 CHF à ce nouveau tour de financement (20% du financement demandé) . Bien évidement nombre d’investisseurs ne peuvent rester présents dans les mêmes proportions, et voient leur part de capital se réduire au fur et à mesure des différents tours de financement. Ce n’est pas forcément un moment difficile à vivre, il vaut mieux avoir une minuscule part d’un gâteau qui vaut très cher, plutôt qu’une grosse part d’un gâteau qui ne vaut rien !

Voilà les principaux risques qu’il est nécessaire de connaître et d’appréhender avant d’investir dans une Startup. Ceux-ci sont comme vous pouvez le constater assez élevés. La bonne nouvelle est que plus le risque est élevé, plus le rendement potentiel l’est aussi. La liste n’est absolument pas exhaustive donc n’hésitez pas à la compléter en nous laissant un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *