its-kind-of-fun-to-do-the-impossible

Démarrer sa startup sans argent (ou presque)

Vous avez déjà  idée ou simplement l’ambition de vous lancer en tant qu’entrepreneur et voir se développer votre startup. Vous allez prendre des risques, en quittant votre job et la tranquillité de revenus récurrents. Le principal problème pour vous lancer est que vous n’avez peut être pas les fonds nécessaires.

A première vue, le manque de capital semble être un obstacle infranchissable mais, il ne faut pas se laisser emporter par la défaite, auquel cas vous ne vous lancerez jamais. Lors de mes études, un professeur de « Business Engineering » m’a dit que je pouvais lancer un projet entrepreneurial sans avoir un euro en poche. Il avait à l’époque tout à fait raison et c’est le toujours le cas actuellement. Créer son entreprise avec très peu d’argent est donc possible dans la mesure où vous savez exactement ce que vous faites.

L’argent, une nécessité pour son entreprise

Bien que précédemment, je vous ai dit que sans argent, on pouvait créer sa société, mais il faudra tout de même en avoir un petit peu pour certaines dépenses. Tous les projets sont différents, et les besoins financiers divergent. Il est donc important d’estimer quels seront les postes de dépenses à budgétiser avant de financer votre prochaine startup. Si vous n’avez vraiment pas d’argent, pas de panique, faites jouer votre réseau FFF (Family, Friends and Fools) qui vous apportera un petit capital de départ. A présent que vous avez fait cette démarche, regardons ce que vous devez faire dès vos débuts :

– Frais de constitution : selon le pays dans lequel vous vous trouvez, la structure juridique que vous choisissez, il y a des frais à prendre en compte ainsi qu’un capital de départ
– Licences, droit d’exploitation : vous faites le choix de vendre un produit sous licence ou d’ouvrir un concept franchisé, il faut penser aux frais liés à ces types d’activité
– Les bureaux : une des dépenses les plus importantes, à ne pas sous ou sur estimer, tout en pensant que des locaux génèrent des frais annexes (charges, internet, etc.)
– Matériel : votre activité nécessite du matériel. Vous faut-il acheter des ordinateurs, téléphones, imprimantes, etc.
– Abonnements mensuels : Téléphone, Internet, Emailing, CRM et suite logiciels en ligne indispensables à toute nouvelle entreprise (nombreux sont les services en ligne proposant des formules gratuites mais qui nécessitent un paiement pour accéder à la totalité des options)
– Frais juridiques : les conseils d’un avocat vous sont nécessaires ? Pensez à bien budgétiser ce poste de dépense qui est souvent élevé.
– Employés et freelances : vous n’avez pas toutes les compétences nécessaires pour vous lancer. Il vous faut donc embaucher ou faire appel à des sous-traitants.
– Marketing, communication : vous avez le besoin vital de faire connaître votre concept et cela passe par des dépenses d’image.

Quand vous démarrez votre activité et lorsque l’on connaît ses besoins financiers, deux principales options sont à votre disposition pour débuter avec peu d’argent : faire baisser vos coûts ou lever des fonds. Ici, je vous propose 3 façons de vous en sortir avec peu de fonds.

Revoir vos dépenses 

Vous avez budgétisé vos dépenses selon le business modèle que vous souhaitez développer. En conséquence, votre principale option est de le changer pour faire baisser vos dépenses. Si votre activité est prévue pour vendre différentes gammes de produits, changez pour ne garder que quelques gammes et ne pas dépenser tout votre budget en stocks. Vous n’avez peut-être pas besoin de bureaux, donc travaillez de la maison et réduisez vos coûts. Faites toutes les recherches nécessaires pour trouver les solutions low-cost mais efficaces afin de faire baisser vos dépenses.

Évidemment, certaines dépenses sont incompressibles et inévitables. Les frais de constitution, le capital social initial en font partie.

Bootstraping 

Démarrez avec le minimum nécessaire à votre activité un peu à l’image du MVP (Minimum Viable Product). Cette période de lancement va vous permettre de dépenser moins et construire votre activité au fur et à mesure, étape par étape. Lancez d’abord un blog, un seul service/produit en maîtrisant votre audience, vos profits et votre activité afin de vous préparer à un lancement de plus grande ampleur. Si vous débutez seul votre activité, il est sûr que vous éviterez un bon nombre de frais incompressibles liés aux projets de plus importance.
Quand vous aurez commencé à générer des revenus, réinvestissez dans votre activité et développez la comme vous l’avez rêvé.

Levée de fonds

Vous êtes maintenant devant le fait accompli, votre activité a bien démarré, les clients et les revenus sont au rendez-vous. Malgré ce début de succès, vous êtes confronté à un manque de fonds pour développer votre entreprise.  Il vous faut lever des fonds sans forcément avoir vous-même des capitaux à investir et vous devez trouver les bons interlocuteurs.
Ci-dessous les options qui sont disponibles :

– les FFF : Family, Friends et Fools sont les premières personnes susceptibles de vous financer dans votre activité. Ne négligez pas cette option surtout lorsque vous sollicitez différentes sources.
– Business Angels : des personnes fortunées, souvent des entrepreneurs accomplis qui sont à la recherche de nouvelles opportunités d’investissement. En contrepartie d’une fraction de votre capital, ils investissent et vous soutiennent dans votre projet.
– Venture Capitalist : personnes ayant le même profil que les BA et qui se réunissent pour prendre des participations dans des entreprises qui sont pour la plupart déjà en croissance et ont fait leurs preuves
– Crowdfunding : accès facilité à des investisseurs. Avec une bonne idée, il est maintenant plus simple de se financer et développer son projet.
– Aides d’État et de fondations : ces aides permettent à des petites entreprises de se développer et accéder à de nouveaux clients.
– Les banques : très frileuses lorsqu’il s’agit d’investir au capital d’entreprises, elles se positionnent plutôt dans leur rôle historique de prêteur.

En utilisant une de ces possibilités ou en les combinant, vous aurez plus de chances de développer votre business et ce même si vous n’avez pas un capital de départ suffisant. Votre motivation devra être sans faille afin de mener à bien votre projet. L’argent est certes important, mais ne fait pas tout dans une aventure entrepreneuriale. Nombreuses sont les startups lancées par des personnes fortunées ayant dépensé des millions sans avoir de résultats significatifs. Startuper, vous aurez des décisions à prendre, des sacrifices à faire, des partenaires à inclure dans votre projet, mais vous ne devez jamais baisser les bras, le succès sera au rendez-vous si vous êtes persévérant.

Quels sont les moyens, trucs et astuces que vous avez utilisés pour démarrer votre entreprise avec peu de capital ? Merci de nous en faire part en laissant un commentaire.

L’équipe Bee Invested

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *