untitled-design-7

Comment la chute des marchés boursiers affecte le crowdfunding ?

Le crowdfunding a le vent en poupe depuis ces deux dernières années, mais beaucoup redoutent que la récente baisse (généralisée) que l’on a observé sur les marchés financiers puisse impacter négativement l’essor de ce nouveau mode de financement. Que l’on parle de don contre don, ou bien d’investissement participatif, comment l’avenir du crowdfunding se dessinera en cette période de forte incertitude ?

Les marchés financiers fébriles ces dernières semaines

Les places financières européennes et américaines ont été entraînées par la chute vertigineuse des bourses chinoises. Cette période de forte volatilité, qui plus est contagieuse, ébranle un peu plus la confiance des investisseurs, et ce tous secteurs d’activité confondus.

La question qui se pose forcément après ces périodes de performances négatives et de savoir si ces dernières font d’ores et déjà parties du passé, ou si le pire demeure devant nous ? Un spécialiste de la recherche pour ING Asia à Singapour Tim Condon prévoit que la crise n’est pas finie :

« Nous conseillons de s’attacher avant une zone de turbulences »

Un commentaire qui n’augure pas une forte reprise dans les semaines voir les mois à venir.

Quel effet sur le principale modèle de crowdfunding : don contre don

Les fluctuations boursières ont des effets négatifs sur tous les secteurs d’activités de l’économie réelle, comme nous avons pu le voir suite à la crise des subprimes en 2008. Ainsi les consommateurs sont moins enclins à donner, adoptant des comportements plus prudents sur leurs dépenses. Ce changement de priorité des particuliers peut avoir un effet négatif sur les campagnes de financement en don ou don contre don et peut se retranscrire par une baisse des sommes levées par ce biais

Autre élément à prendre en compte, les campagnes les plus réussies sur les plateformes généralistes telles Indiegogo ou Kickstarter se font pour des gadgets qui souvent n’ont pas vocation à assouvir un besoin essentiel. « Explosive Kittens » qui atteint son objectif de collecte en moins de 20 mn et a finalement levé plus de 4 millions de dollars sur Kickstarter. Je ne suis pas sûr qu’en temps de crise, un jeu de cartes mettant en scène des chatons qui explosent, recoivent le même soutient de la part de la foule. Cette dernière composante renforce le sentiment que le crowdfunding pourrait pâtir des tribulations de la bourse.

Qu’en est-il de l’equity crowdfunding ?

L’equity crowdfunding ou l’investissement participatif en capital permet d’acquérir une partie du capital d’une entreprise contre un investissement en fonds propres. Une potentielle inquiétude pour cette forme de crowdfunding est que les montants engagés sont en général plus importants que pour les campagnes de don contre don. En effet le ticket minimum s’approche au minimum de 1000 CHF, tel qu’il est fixé sur Bee Invested. Une forte volatilité des marchés financiers accroit l’incertitude et incite les investisseurs à réallouer une partie de leur portefeuille sur des valeurs refuges telles que les métaux précieux ou certaines devises comme le franc suisse. Cette logique nous amène tout naturellement à penser qu’en période de crise les investisseurs auraient tendance à refuser tout placement en capital-risque (dans des sociétés privées non cotées), et ce pour des raisons évidentes de manque de liquidités. C’est pourtant le mécanisme inverse que l’on observe en ce qui concerne l’équity crowdfunding.

Comprendre les marchés financiers relève de l’impossible

Investir en bourse devient de plus en plus complexe et imprévisible avec les crises à répétitions que l’on a traverse depuis 2007. Créer de la valeur et enregistrer des performances positives sur les marchés financiers commence à devenir un mythe pour les investisseurs particuliers (qui ne sont généralement pas assistés par des ordinateurs ultra-puissants et dont la stratégie d’investissement ne repose pas sur des algorithmes sophistiqués). Cette difficulté à déchiffrer, lire et comprendre les mécanismes de l’économie boursière est justement ce qui a amené de nombreux investisseurs particuliers à se tourner vers l’equity-crowdfunding.

L’investissement dans l’économie reprend tout son sens

Les plateformes d’equity crowdfunding permettent de financer l’économie réelle en proposant une solution d’investissement clés en mains pour les particuliers. Ces derniers peuvent enfin décider où allouer leur épargne, en se basant sur un plan d’affaires, des prévisions ainsi que des données chiffrées facilement compréhensibles par le commun des mortels. Tout investisseur peut échanger directement avec les entrepreneurs et également apporter ses compétences aux entreprises en recherche de financement. Les investisseurs observent les effets positifs immédiats de leurs choix économiques : création d’emplois, développement de nouveaux produits. Ils se sentent ainsi complètement partie prenante des aventures entrepreneuriales qu’ils choisissent de soutenir. Tous ces aspects concrets, quantifiables et observables amènent plus de lien social, d’humanité au sein des circuits économiques, et ce même si la perspective de réaliser des gains demeure présente.

De nombreux investisseurs non-professionnels ont tournés le dos à la bourse en raison des mauvaises performances de ces dernières années. Il n’en demeure pas moins que beaucoup d’entre eux se sont intéressés à l’equity crowdfunding pour donner plus de sens et d’utilité à leur épargne, une composante qui fait actuellement défaut aux marchés boursiers

Contre toute attente les tourments des marchés financiers pourraient donc bien faire de l’equity crowdfunding une solution non plus alternative aux circuits classiques d’investissement mais bien un choix de premier ordre.

Dans le contexte actuel seriez-vous plus enclin à investir en bourse ou via l’equity crowdfunding ?

 

9 commentaires sur “Comment la chute des marchés boursiers affecte le crowdfunding ?

  1. Je boursicote depuis de nombreuses années et je me pose parfois la question de l’utilité de mes investissements. Les startups sont nécessaires à notre économie mais je me sens un peu perdu dans ce monde du “non coté”

  2. Merci pour cet article. Je vous suis depuis quelques temps sur Twitter et Linkedin. Votre concept me paraît intéressant par contre je ne suis pas d’accord avec vous quand vous parlez quand vous expliquez qu’investir en bourse est très compliqué. Il est vrai que parfois les marchés sont comme fous mais en règle général avec un peu d’entrainement et de bon sens on peut faire un peu de profit.

    1. Idem je vous suis sur Linkedin. Pas mal cet article. Par contre qu’en est-il pour le crowdfunding quand les marchés boursiers vont bien et ont la confiance des investisseurs ?

  3. J’investi en bourse et dans le crowdfunding (principalement dans les FinTech) et mon avis est que les deux sont complémentaires. L’un apporte des rendements moindres mais avec une bonne liquidité tandis que l’autre permet des placements moyen termes avec une possibilité de forte rentabilité. Bonne journée

  4. Article intéressant mais pas d’accord avec tout. Je peux tout aussi bien donner du sens à mon épargne en investissant en bourse et avec le crowdfunding.

  5. Je fais régulièrement des dons sur Indiegogo toujours des petites sommes. Crise ou pas, je continuerai à soutenir les projets qui me plaisent, avec mes moyens

  6. J’investis en bourse et je n’en changerai pas. Je vais quand même reconsidérer ma position sur le crowdfunding. Projet intéressant, à voir dans quelques années

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *